Jean Marc Luisada - biographie

« Luisada, l’enchanteur, l’humaniste à son instrument, l’homme à sa passion, à son amour de l’art, sculptant ses sons dans un marbre blanc imaginaire dressant un véritable Taj Mahal dans les nuages et ce ciel où il vagabonde avec les anges mélomanes ravis de sa présence ».

Franck Ciup

 

Jean-Marc Luisada est formé par deux professeurs Marcel Ciampi et Denyse Rivière, puis il part pour l’Angleterre où il étudie à l’école Yehudi Menuhin. Il entre ensuite au Conservatoire National Supérieure de Musique de Paris dans la classe de piano Dominique Merlet et la classe de musique de chambre de Genevieve Joy-Dutilleux et obtient le Premier prix dans les deux disciplines. En 1978, il continue à travailler avec Nikita Magaloff, Paul Badura-Skoda et Milosz Magin.

En 1983, Jean-Marc Luisada est lauréat du concours Dino Ciani à la Scala de Milan. En 1985, il est lauréat au concours Chopin de Varsovie.
Son succès à Varsovie le propulse sur la scène internationale. Suivront alors des apparitions à travers le monde. Invité à jouer au Japon après le concours, il retourne chaque année, accueilli par un public fidèle.

Parallèlement à son activité de concertiste, Jean-Marc Luisada enregistre pour le label de production Harmonic Records et puis pour Deutsche Grammophon avec qui il réalise plusieurs enregistrements dont les valses et mazurkas de Chopin, les Goyescas de Granados et les concerti de Schumann et Grieg avec le London Symphony Orchestra sous la baguette de Michael Tilson Thomas.

Jean-Marc Luisada est un cinéphile passioné (il a une collection de plus de 8,000 films !). L’un de ces projets préféré fut l’enregistrement de l’Histoire de Babar de Poulenc avec l’actrice française Jeanne Moreau pour le label Deutsche Grammophone. Depuis il réalise plusieurs projets de ce genre : Feu Sacré un concert/pièce avec Macha Méril sur un sujet de George Sand et Chopin. Il collabore également avec les comédiens Clément Sibony, Nicolas Vaude, Marie-Christine Baurrault, Bruno Putzulu.

En 1998, Jean-Marc Luisada signe un contrat exclusif avec RCA Red Seal/BMG pour lequel il enregistre des oeuvres de Bizet et Fauré (un cd pour lequel il reçoit le Grand prix du disque), Chopin, Dvorak, Schumann, Mozart, Haydn, et tout dernièrement des sonates de Chopin, Liszt et Scriabin.
Jean-Marc Luisada joue sous la direction de Charles Dutoit, Adam Fischer, Theodor Guschlbauer, Eliahu Inbal, Hiroyuki Iwaki, Marek Janowski, Emmanuel Krivine, Yehudi Menuhin, Michel Plasson, Cord Garben, Jean-Bernard Pommier, Yutaka Sado, Stanislaw Skorwacewski and Michael Tilson Thomas avec le LSO, NHK, Orchestre National de France, Orchestre de la Suisse Romande, St Petersburg Orchestra, Sinfonia Varsovia, Orchestre du Capitole de Toulouse.... Il joue également en formation de chambre avec le quatuor Fine Arts, Sine Nomine, Kocian, et Talich, ainsi qu’avec des musiciens, tels que Paul Meyer, Patrick Gallois, Guy Touvron, Gary Hoffman, Yuzuko Horigome, Jean-Jacques Kantorow, Laurent Korcia, Jean Ferrandis, Dominique de Wielliencourt, Philip Dukes, Raphaël Oleg, Françoise Pollet, Jean-Paul Fouchécourt, Olivier Charlier, Michael Hentz, Alain Meunier, Svetlin Roussev, Josephine Knight et Peter Manning.

Il est régulièrement invité à participer aux Festivals de Besançon, de la Roque d’Anthéron, de Radio France à Montpellier, de Strasbourg, Bergen en Norvège et Valdemosa. Il se produit à travers l’Europe dans les salles les plus prestigieuses, telles que Queen Queen Elizabeth Hall et Wigmore Hall, Londres; Suntory Hall, Tokyo; New Bilbao Auditorium de Barcelone; Victoria Hall, Genève; Alice Tully Hall, New York; Palais des Beaux Arts, Bruxelles; Musikhalle de Hambourg: Herkulessaal, Münich; Teatro San Carlo, Napoli; Salle Verdi du Conservatoire de Milan, Symphony Hall à Osaka, Conservatoire Tchaïkovski, Moscou; Tonhalle, Zürich; à Paris: Salle Pleyel, Théâtre des Champs Elysées, Salle Gaveau, Théâtre du Châtelet...

Les saisons 2005/6 et 2006/7 comprennent des concerts à Munich, Hambourg, Cologne, Dubai, Prague, Vilnius, Kiev. Il jouera en Suède, en Italie, en Suisse, au Portugal, en Ecosse et en Angleterre, à travers la France et aux Festivals de la Roque d’Antheron, la Chaise Dieu, le Festival de Sceaux... il s’embarque sur une tournée au Japon avec l’Orchestre de Varsovie, et se produira en récital au Théâtre des Champs Elysées à Paris.

Au mois de juin 1989 il est nommé Chevalier des arts et des lettres et en novembre 1999 Chevalier de l’ordre du mérit par le gouvernement français. Le 14 juillet 2003, il est nommé Officier des arts et des lettres.
Il vit à Paris avec son labrador noir Bogie (comme Bogart).

 

Biographie   Discographie   Agenda   Presse   Photos   Pédagogie   Liens   Contact
accéder au site complet en flash